En Russie, la Douma sous les feux du scandale

le
0
Un rapport d'un institut dirigé par un proche de Poutine montre que les résultats des élections de 2011, tant contestés par la rue, auraient bien été trafiqués.

Correspondant à Moscou

Les résultats des élections parlementaires russes de décembre 2011, qui ont provoqué les plus grandes manifestations de rue jamais connues par le régime de Vladimir Poutine, auraient bien été falsifiés. C'est un rapport d'un think-tank russe, le Centre d'analyse de la gouvernance, qui l'affirme mercredi matin, sur la foi d'un modèle mathématique spécialement construit par ses experts. Selon ce document, le parti de Vladimir Poutine, Russie Unie, qui a officiellement obtenu plus de 49 % des voix, n'en aurait réellement récolté que 22%. Il serait devancé par le parti communiste, doté d'un score de 30%, supérieur de 8 points à celui qui avait été annoncé. Les ONG qui ont déjà dénoncé les fraudes du scrutin ne seront pas étonnées par ces conclusions. Le sel de l'histoi...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant