En région parisienne, deux pavillons de verre et de béton

le
2

À VOUS DE JOUER - Pendant le mois d’octobre, Le Figaro immobilier, en partenariat avec l’agence Architecture de collection, vous propose de voter pour la plus belle maison d’architecte de France pour le prix Archinovo. Découvrez les deux candidates du jour.

Voici deux réalisations du cabinet SKP Architecture à réserver aux vrais amateurs de béton. La première, installée dans une banlieue pavillonnaire de la région parisienne, repose sur un plan en H composé de deux branches parallèles pour le rez-de-chaussée (partie jour) et d’une troisième en travers pour l’étage (partie nuit). La base du bâtiment reste proche des teintes naturelles, tandis que la partie supérieure, plus sombre, offre un fort contraste et signale l’ensemble.

Les deux branches du rez-de-chaussée s’ouvrent à leurs extrémités pour renforcer l’intégration dans le paysage et offrir des jeux de cadrage et de lumière. Les vastes espaces intérieurs de cette maison qui totalise 290 m² habitables sont magnifiés par un escalier hélicoïdal en béton coffré.

Trois niveaux légèrement décalés

La seconde maison est quant à elle implantée en Seine-Saint-Denis dans un tissu urbain dense. Histoire de tirer le meilleur parti d’une parcelle étroite, profonde et dénivelée, le bâtiment de 189 m² joue sur la hauteur. Le plan suit la pente du terrain et se développe sur trois niveaux légèrement décalés. A l’extérieur, l’ensemble forme trois arches en béton largement ouvertes vers le paysage. Sur les côtés, des ouvertures viennent parfaire l’éclairage naturel et alléger les façades. Si vous avez apprécié la maison H, vous pouvez voter ici pour elle sur le site d’Archinovo ou alors ici, pour la maison en hauteur.

Après plusieurs années de collaborations au sein de différentes agences parisiennes, Jonny Sturari, Johan Kohls et Camille Petit unissent leurs talents et créent l’agence SKP Architecture à Paris en 2009. Leurs différentes cultures italienne, allemande et française enrichissent leur identité architecturale. Ils proposent des projets en interaction avec l’environnement. Une démarche qu’ils développent principalement par la construction de maisons individuelles et de logements collectifs.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • md24750 le mercredi 28 oct 2015 à 08:08

    Les vrais Maîtres d'Œuvre, sont mo rts depuis longtemps. Aujourd'hui, l'architecture est à celui qui fera dans le plus moche, le plus sombre, vite construit et vite sinistré. Leurs "œuvres" ne tiendront pas sur le plateau de Guiseh.

  • mcarre1 le mardi 27 oct 2015 à 17:49

    C'est froid, moche et impersonnel, on dirait des immeubles de bureaux. Ne me dites pas qu'il n'existe plus que des architectes qui ne savent pas sortir autre chose que des blockhaus en cubes de béton. Quoi! Il doit bien encore exister de vrais architectes.