En RD-Congo, le M23 s'ancre à Goma malgré l'ultimatum

le
0
Les rebelles du M23 refusent de quitter le capitale du Nord-Kivu en dépit des pressions des pays voisins et organisent la vie sur place. L'armée congolaise menace de contre-attaquer.

Envoyée spéciale à Goma

Mardi matin, quelques heures après la fin de l'ultimatum imposée par les pays voisins et l'ONU aux rebelles du M23 pour quitter Goma, la vie reprend doucement. Depuis lundi, les écoles ont rouvert et petit à petit, les enfants retrouvent leur classe. Pour le moment, ils sont encore peu nombreux. Les parents sont encore inquiets et attendent de mesurer l'évolution de la situation. Dimanche pourtant, les nouvelles autorités en place ont exhorté la population à reprendre le travail et les élèves à retourner à l'école. Les déplacés qui avaient trouvé refuge dans certains établissements ont été priés de trouver un autre abri.

Dans les administrations, le retour à la normale est timide. Quelques fonctionnaires ont repris le chemin du travail,...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant