En quatre ans, 160 passages à niveau dangereux supprimés

le
0
Le plan de sécurisation des passages à niveau prévoit la fermeture de 200 autres intersections.

Le plan de sécurisation des passages à niveau se poursuit. Décidé au lendemain de la terrible collision entre un TER et un car à Allinges en 2008 (Haute-Savoie) coûtant la vie à sept personnes, il a donné lieu à la suppression de 10 nouveaux passages jugés dangereux l'an passé, portant à 160 le nombre de fermetures prioritaires réalisées à ce jour. En parallèle, 263 intersections ont été aménagées et ont bénéficié d'améliorations techniques en 2011.

Tel est le bilan que présente ce jeudi Réseau ferré de France (RFF), à l'occasion de la Journée mondiale de sécurité routière aux passages à niveau. «Une journée qui tout d'abord a été nationale, et lancée par la France, puis qui a été européenne et qui est désormais mondiale», indique Christophe Piednoël, directeur de communication chez RFF. Tous les États sont concernés par la nécessité de mieux sécuriser ces ouvrages au nombre de 1 million dans le monde. Aujourd'hui, 42 pays s'associent à

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant