En province, les primo-accédants préparent mieux leur projet immobilier

le
0
Pinkcandy/shutterstock.com
Pinkcandy/shutterstock.com

(Relaxnews) - Pour le courtier en crédit immobilier Immoprêt basé à Lille et présent dans toute la France, les jeunes acheteurs d'un bien sont toujours aussi nombreux. Et malgré des revenus à la baisse, la part de leur apport personnel croît. Un constat à contre-courant des observations parisiennes.

Evalués environ à 1.980?, les revenus nets par mois et par foyer recule de 1,92% pour les primo-accédants en 2012, d'après Immoprêt. Mais l'apport moyen nécessaire pour acheter un bien augmente lui d'environ 8,5% en un an.

"La part de cet apport n'a cessé d'augmenter, sans pour autant atteindre les plafonds exorbitants constatés à Paris. En effet, le ralentissement du marché immobilier a quelque peu contribué à la baisse des prix, passant d'une moyenne de 140.000? à 137.000? sur un an", précise Ulrich Maurel, fondateur de cette société de courtage lilloise.

Autre explication à cette augmentation de la part de l'apport personnel : "les primo-accédants préparent désormais plus en amont le financement de leur projet immobilier et épargnent d'avantage avant de se lancer", ajoute le dirigeant, qui note également que leur nombre est en constante progression : + 10,78% par rapport à 2011.

"Nous regrettons que les chiffres communiqués résument le marché immobilier à Paris et en Ile-de-France, marché dont on sait pourtant qu'il est hors norme", conclut Ulrich Maurel.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant