En plus de la crise politique, le Mali doit faire face à la famine

le
0
Avec sept autres pays du Sahel, le Mali est frappé par une grave crise alimentaire qui pourrait bien se transformer dans les mois prochains en famine, si rien n'est fait.

Au Sahel, désormais, les beaux jours marquent presque chaque année le début de la saison de la faim. Plus de 15 millions d'habitants de la région sont aujourd'hui confrontés à une grave crise alimentaire. Comme en 2005, 2008 et 2010, sécheresse, récoltes insuffisantes et pauvreté chronique se conjuguent. Les ONG craignent le déclenchement d'une famine.

Huit pays de la zone sahélienne sont touchés par la sécheresse et ses conséquences.
Huit pays de la zone sahélienne sont touchés par la sécheresse et ses conséquences.

Il y a deux ans, la crise avait déjà été extrêmement sévère. Rien qu'au Niger, 330.000 enfants avaient été soignés pour malnutrition aiguë sévère, selon Médecins sans frontières (MSF). En 2011, pourtant qualifiée de «bonne année» agricole, ils étaient 307.000. La situation est donc récurrente. Cette année, «il est trop tôt pour connaître l'ampleur de la crise nutritionnelle annoncée», explique Stéphane Doyon, responsable de la campagne «Malnutrition» à MSF. Mais les mois les plus durs sont encore à ve

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant