En panne, le capital-investissement peine à financer les PME

le
0
Une nouvelle taxe pourrait décourager les investisseurs étrangers qui apportent près de la moitié des capitaux.

Avec 3,6 milliards d'euros de capitaux levés au premier semestre, les fonds d'investissement - qui apportent des capitaux aux entreprises non cotées - sont loin de pouvoir répondre aux besoins de financement des PME et des entreprises de taille intermédiaire (ETI), estimés à 11 milliards d'euros par an. «Nous assistons à une érosion du nombre d'entreprises que nous alimentons chaque année», regrette Louis Godron, le président de l'Association française des investisseurs pour la croissance (Afic). Seules 768 ont profité de la manne sur les six premiers mois de l'année. Le chiffre le plus faible depuis 2007. Elles étaient 834 au premier semestre 2012 et 926 quatre ans plus tôt, en 2008.

Mais, depuis, les caisses se sont vidées. Faute d'avoir réussi à collecter de l'argent frais, environ 40 % des fonds sont en panne sèche: ils n'ont plus de capita...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant