En Norvège, la droite au seuil du pouvoir

le
0
Favori des élections parlementaires de ce lundi, le Parti conservateur pourrait s'allier à l'extrême droite pour gouverner.

Assise sur un banc de l'avenue principale d'Oslo, Kristina Haar Vinvand suit de près un débat qui se déroule sur une estrade installée à quelques mètres. En scène, un candidat travailliste et un représentant du Parti du progrès, parti populiste et anti-immigré. «Le pays va bien, nous sommes un peuple heureux et pourtant, le Parti du progrès va sûrement entrer au gouvernement» soupire Kristina, qui, à 25 ans, vient de terminer ses études. «En fait, les Norvégiens sont trop gâtés. Le gouvernement les aide beaucoup, financièrement, dans leur vie de tous les jours. Mais ils trouvent des raisons pour se plaindre, et en vouloir encore plus», ajoute-t-elle.

Grâce à ses ressources en pétrole, la Norvège est un îlot de prospérité. Avec un taux de chômage qui dépasse à peine les 3 %, une croissance de plus de 2 % en 2012, la pétromonarchie n...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant