En Mongolie, des néonazis se font passer pour des écologistes

le
0
En Mongolie, des néonazis se font passer pour des écologistes
En Mongolie, des néonazis se font passer pour des écologistes

Il y a peu, ou pas, de points communs entre la doctrine néonazie et l'écologie. Pourtant, en Mongolie, le groupe néonazi Tsagaan Khass, dont le leader a épousé les idées d'Hitler et fait porter à ses amis la croix gammée, semble s'être découvert une soudaine passion pour la défense de la nature.

Ce groupe néonazi ne compte qu'une centaine de membres mais fait néanmoins parler de lui, en s'insurgeant contre la pollution issue des mines détenues par des capitaux étrangers. Il fait partie de ces quelques groupuscules d'extrême droite qui veulent empêcher des sociétés étrangères de contrôler et d'exploiter les ressources naturelle de leur vaste pays, coincé entre la Russie et la Chine.

Les membres de Tsagaan Khass s'en prennent ainsi aux projets miniers sous couvert de la protection de l'environnement et de la préservation des ressources naturelles. Fondé dans les années 1990 et dirigé par un homme de quarante ans nommé Ariunbold Altankhuum, le groupe de crânes rasés aurait ainsi abandonné la violence pour se consacrer à la protection de l'environnement. Plutôt que de s'en prendre aux travailleurs étrangers, le groupe s'en prend désormais aux sociétés minières qui les emploient et demande par exemple que des prélèvements soient réalisés à proximité des sites miniers pour évaluer la présence de produits dangereux. Cela étant, faut-il vraiment être dupe sur leurs motivations?

Lire la suite

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant