En Martinique, Ségolène Royal creuse son sillon en ignorant DSK

le
0
Son déplacement aux Antilles a valeur de message subliminal sur sa détermination à aller jusqu'au bout.

Envoyé spécial à Fort-de-France (Martinique)

Comme si de rien n'était... Loin de l'hystérie médiatique provoquée en métropole par la visite de Dominique Strauss-Kahn à l'occasion du G20, Ségolène Royal a entamé lundi à Fort-de-France son déplacement de cinq jours aux Antilles. Sans vouloir s'exprimer sur les propos du favori des sondages ( «Je ne commente pas ce que font les autres candidats, je suis entièrement tournée vers les Français» ), l'ex-candidate de 2007 s'interroge tout de même ingénument : «Dominique a parlé en tant que directeur général du FMI. Pourquoi ne pas croire ce qu'il a dit ?» Et notamment qu'il se consacrait pleinement à sa tâche.

Pour le reste, «je ne perçois rien. J'écoute, mais ce n'est pas mon rôle d'interpréter, de commenter, de lire entre les lignes. Je crois ce qu'il a dit, il faut s'en tenir à cela» , élude-t-elle. Sa seule priorité, «que la France soit débarrassée de Nicolas Sarkozy». Et c'est avec ce seul

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant