En Martinique, Guéant s'installe avec la BAC

le
0
Le ministre de l'Intérieur a sillonné les rues de Fort-de-France, samedi, à bord d'une voiture de la brigade anti-criminalité.

Les jeunes de Fort-de-France l'appellent la «S» parce qu'elle est sinueuse. Et c'est là, sur cette RN 9, à l'entrée de la plus grande ville martiniquaise, que certains font des courses sauvages le week-end, des «tirages» comme on les appelle ici.

Mais samedi soir, à 23 heures, il y avait sur place une dizaine de policiers bien décidés à dissuader les fous de vitesse prêts à se lancer sur la quatre-voies. Il y avait aussi Claude Guéant, le ministre de l'Intérieur et de l'Outre-Mer, descendu quelques minutes plus tôt d'une voiture de la BAC (brigade anti-criminalité). Au grand étonnement du chauffeur d'une camionnette qui passait par là.

«Bonsoir M. Guéant! Comment allez-vous monsieur le ministre?»«Bonsoir, très bien, merci», a répondu Claude Guéant visiblement ravi de cette apostrophe sympathique. «J'aime bien suivre la BAC», confiait un peu plus tard le ministre en s'étonnant de ne pas avoir emprunté les passages piétons pour traverser la route.

Six mil...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant