En marge de sa tournée africaine, Obama s'en prend à Trump

le
0

ADDIS-ABEBA, 27 juillet (Reuters) - Le président américain Barack Obama, en marge de sa tournée africaine, a accusé lundi le milliardaire Donald Trump et un autre candidat à l'investiture républicaine en vue de l'élection présidentielle de 2016, Mike Huckabee, de nuire au débat politique par leurs déclarations "outrancières". Le président démocrate s'en est notamment pris à Huckabee, qui a affirmé ce week-end qu'avec l'accord conclu avec l'Iran sur son programme nucléaire, Obama emmenait les Israéliens "aux portes des fours", allusion transparente aux fours crématoires des camps d'extermination du régime nazi. (voir ID:nL5N1060S8 ) Mais il a également estimé que la réaction de l'ancien gouverneur de l'Arkansas témoignait d'une dégradation plus générale du débat public. "Les commentaires spécifiques de M. Huckabee s'inscrivent, je crois, dans une structure générale qui serait ridicule si elle n'était pas aussi triste", a-t-il dit aux journalistes qui l'accompagnaient en Ethiopie. Il en veut pour preuve les polémiques à répétition lancées par Donald Trump contre les migrants mexicains ou contre le sénateur républicain John McCain, ancien prisonnier de guerre au Vietnam dont le magnat de l'immobilier, pour l'instant en tête des sondages côté républicain, a déclaré qu'il était "un héros de guerre parce qu'il avait été capturé" mais que lui-même préférait "ceux qui ne se sont pas fait capturer". "Lorsqu'il a tenu ces propos remettant en cause l'héroïsme de M. McCain, quelqu'un qui a enduré la torture et s'est conduit avec un patriotisme exemplaire, le Parti républicain a été choqué", a-t-il dit. "Et pourtant, cela procède d'une culture où les attaques outrancières de ce genre sont devenues bien trop communes", a poursuivi Obama. (Jeff Mason; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant