«En Marche» : Macron va-t-il craquer ?

le , mis à jour à 07:25
5
«En Marche» : Macron va-t-il craquer ?
«En Marche» : Macron va-t-il craquer ?

C'est son vauvert à lui. En 2013, Manuel Valls avait grillé la politesse à François Hollande en prononçant un quasi-discours de politique générale dans le Gard, à la veille du 14 Juillet, séquence présidentielle par excellence. Emmanuel Macron, lui, s'offre la Mutualité à Paris ! « J'ai fait un meeting le 13 juillet, moi. Le 12 juillet, c'est petit joueur... Il aurait dû le faire le 14 juillet au petit matin », raille Valls en comité restreint.

 

Mardi, Macron a prévu de réunir plus de 2 000 adhérents de son mouvement, En marche et compte bien, dans son discours, voguer « au-delà de son champ ministériel ». De quoi nourrir la machine à spéculations... « Il ne fera pas de déclaration de candidature. Non, non, non. Pas du tout ! Et il n'annoncera pas sa sortie du gouvernement ! » coupe l'un de ses principaux soutiens, le député PS de l'Ardèche Pascal Terrasse. « C'est la première fois qu'il réunit son mouvement et ce serait pour dire : Je démissionne ? C'est une question de bon sens, cela n'arrivera pas », abonde un autre.

 

François Hollande, selon plusieurs de ses visiteurs, ne semble pas, ces derniers temps, particulièrement agacé par son remuant cadet. Cela ne l'empêche pas de faire passer des messages... La consigne est claire : que Macron continue son travail à Bercy et n'entame pas la solidarité gouvernementale ! Selon nos informations, les deux hommes doivent se voir bientôt pour parler de 2017. Car le ministre de l'Economie a des fourmis dans les jambes. « Oui, la question est posée. Il s'interroge », admet un proche. Un autre juge que « son intérêt est plutôt de se faire virer et de jouer la victimisation ». Une ministre, qui ne l'aime pas, l'a bien compris : « Il ne faut surtout pas en faire un martyr », conjure-t-elle. Tout en pariant que Macron ne tiendra pas ?

 

« Tout est fait pour le marginaliser, râle un de ses soutiens. Il se fait jeter des œufs et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 5 mois

    Connivence entre Macron et Hollande : Macron va piquer des voix au centre pour affaiblir la droite et mettre Hollande au second tour contre Marine le Pen. Hollande espère ainsi réunir une majorité au second tour. Il y a un os : ceux qui voteront Marine au 1er tour voteront aussi Marine au 2ème, ainsi peut-être que beaucoup qui ne veulent plus de Hollande. Donc : virer Hollande dès le 1er tour.

  • testani2 il y a 5 mois

    Et le papi à sa droite ?

  • xk8r il y a 5 mois

    johnny, johnny...... président

  • M7361806 il y a 5 mois

    Que fait cette mamie sur la photo

  • M4189758 il y a 5 mois

    JPi - Ce que nous avons besoin en politique: c'est de la jeunesse à gauche comme à droite..