En Macédoine, la police élucide un quintuple meurtre

le
0
L'affaire des sanglantes Pâques orthodoxes a réveillé les tensions ethniques entre Slaves et Albanais.

Nom de code «Monstrum». Menée par près de 800 fonctionnaires du ministère de l'Intérieur à l'aube du 1er mai, c'est l'opération de police la plus impressionnante qu'a connue la petite Macédoine. Son nom est une référence au mystérieux quintuple meurtre commis la veille des Pâques orthodoxes et qui a réveillé les tensions ethniques entre Slaves et Albanais, ces derniers représentant entre un quart et un tiers de la population du pays. Selon la ministre de l'Intérieur, Gordana Jankulovska, ce coup de filet a permis l'arrestation d'une vingtaine de personnes, dont certaines seraient directement liées à cet assassinat «commis dans le seul but de semer la peur et la division dans la société». Le ministère a diffusé deux enregistrements vidéo montrant l'action des forces spéciales faisant irruption de nuit dans plusieurs maisons, interpellant des hommes en pyjama et saisissant des armes. «Il s'agit d'islamistes radicaux qui ont combattu en Afghanistan et au Pakis

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant