En ligne de mire: la rétinopathie diabétique

le
0
Un diabétique diagnostiqué réclame un suivi attentif.

Avec une prévalence de l'ordre de 30 %, la rétinopathie diabétique est une des complications les plus fréquentes du diabète. «Ses premiers signes apparaissent après sept à huit ans d'hyperglycémie chronique. Mais c'est une maladie insidieuse car totalement asymptomatique jusqu'aux complications, avec en cas d'hémorragie massive un risque de perte partielle ou totale de la vision», souligne le Pr Pascale Massin, ophtalmologue (hôpital Lariboisière, Paris).

La rétinopathie diabétique est due à l'hyperglycémie chronique, qui induit, par des modifications biochimiques, des ­anomalies de structure des capillaires rétiniens. «Ils se bouchent un peu partout. Ces micro-occlusions de plus en plus nombreuses vont confluer et des zones entières de la rétine ne seront plus correctement vascularisées, explique le médecin. En réaction, la rétine produit des facteurs de croissance, dont le VEGF, qui induisent la formation de nouveaux vaisseaux qui, au lieu de pousser dans la

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant