En Israël, Sarkozy exhorte à «comprendre» la question palestinienne

le
0
En Israël, Sarkozy exhorte à «comprendre» la question palestinienne
En Israël, Sarkozy exhorte à «comprendre» la question palestinienne

Nicolas Sarkozy poursuit sa tournée israélienne. L'ancien chef de l'Etat s'est entretenu avec le président Shimon Peres et devait être reçu par le Premier ministre Benjamin Netanyahu avant de regagner la France. Il s'était vu, la veille, décerner un diplôme honorifique par l'université de Netanya.

Sa rencontre avec le président israélien a été l'occasion d'un échange badin. Shimon Peres a regretté avec humour l'absence de Carla Bruni-Sarkozy, la jugeant «impardonnable». «Je n'ai qu'un seul reproche à vous faire, c'est de ne pas être venu avec Carla», a-t-il plaisanté. Amusé, Nicolas Sarkozy lui a promis une visite avec son épouse et sa fille : «La prochaine fois, vous n'aurez pas un Sarkozy mais trois.»

Sur Twitter, les partisans de l'ex-président français - qui ne se privent pas de relater cette visite en Israël - ont relayé ce «beau moment d'amitié et de complicité» à grand renfort de photos.

Beau moment d'amitié et de complicité entre Shimon Pérès et Nicolas Sarkozy twitter.com/2017_SARKOZY/s?? Nicolas Sarkozy 2017 (@2017_SARKOZY) May 23, 2013

À Jérusalem @nicolassarkozy avec le Président Peres #Israel twitter.com/2017_SARKOZY/s?? Nicolas Sarkozy 2017 (@2017_SARKOZY) May 23, 2013

Cette visite est également teintée de touches très politiques. Après avoir déploré la veille «l'impuissance» de l'Union européenne dans le conflit en Syrie, Nicolas Sarkozy a ce jeudi exhorté les Israéliens à «comprendre» la volonté des Palestiniens de se doter d'un Etat indépendant.

Sarkozy : «Israël doit maintenant gagner la paix»

«Israël qui a la force de gagner des guerres doit maintenant gagner la paix», a-t-il également déclaré, ajoutant qu'«il n'est pas trop tard pour poser la question de l'État palestinien». «Ami de toujours d'Israël», Nicolas Sarkozy a affirmé à Shimon Peres qu'il ne faisait plus de politique, ni de discours «sauf» quand il était «en...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant