En Israël, les détenus palestiniens sont en grève de la faim

le
0
Un régime d'exception permet de garder des détenus sans procès et sans limitation de durée.

Des centaines de Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes ont commencé mardi une grève de la faim, pour protester contre le régime de détention administrative et leurs conditions de détention.

À l'occasion de la Journée des prisonniers, 3500 détenus ont refusé leur repas et 1200 d'entre eux auraient décidé d'entamer une grève de la faim illimitée. Dix prisonniers palestiniens avaient déjà refusé de s'alimenter depuis plusieurs semaines, et deux d'entre eux ont été hospitalisés après plus de quarante jours de jeûne.

Conditions «humiliantes»

L'exemple de Khader Adnan, un détenu palestinien qui devait être libéré mardi après soixante-six jours de grève de la faim, pourrait avoir inspiré ce mouvement, le premier d'une telle ampleur. Les grévistes protestent contre les conditions, selon eux «humiliantes», de leur détention et notamment les fouilles nocturnes des cellules et les fouilles au corps de leurs familles pendant les visites. Les prisonnier

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant