En Israël, l'autre Watergate

le
4
Le président du Parlement européen Martin Schulz, s'exprimant devant la Knesset le 12 février dernier.
Le président du Parlement européen Martin Schulz, s'exprimant devant la Knesset le 12 février dernier.

Il est des imprudences à ne commettre sous aucun prétexte en Israël. Critiquer l'État hébreu au coeur de la Knesset en fait partie. Martin Schulz l'a appris à ses dépens. Invité par le Parlement israélien à l'occasion d'une visite de cinq jours au Proche-Orient, le président du Parlement européen s'est attiré les foudres de députés après les avoir questionnés sur l'inégalité de l'accès à l'eau entre Israéliens et Palestiniens. Pis, certains élus sont même allés jusqu'à quitter l'enceinte. Rien ne laissait pourtant présager d'une telle issue. Dans son discours prononcé mercredi dernier devant la Knesset, Martin Schulz se livre tout d'abord à une apologie passionnée de l'État hébreu. Le président du Parlement européen loue les vertus de la "robuste démocratie israélienne", une "société vibrante et ouverte avec tous les débats que cela implique, ainsi qu'une économie moderne". Un pays qui "incarne l'espoir chéri par tout un peuple de pouvoir vivre en liberté dans sa propre patrie". DérapageC'est donc tout naturellement que Martin Schulz a souligné le droit d'Israël à l'autodéfense face aux "attaques terroristes (...) contre des personnes innocentes", autrement dit les roquettes tirées sur Israël en provenance de Gaza. De la même façon, l'Allemand a justifié les inquiétudes de l'État hébreu face au programme nucléaire iranien, "une menace non seulement pour Israël, mais aussi pour la paix du monde en...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le mardi 18 fév 2014 à 23:12

    Dépêche de progapange pro-palestinienne. On a en effet déjà lu exactement la même dépêche voici plusieurs semaines. Quelle honte. Et on n'entend pas l'Europe condamner les palestiniens qui lancent des roquettes contre la population civile israélienne, femmes, enfants et vieillards.

  • charleco le mardi 18 fév 2014 à 21:18

    Voilà tout ce qu'ils savent dire.

  • pbenard6 le mardi 18 fév 2014 à 20:15

    schulz, casse-toi

  • charleco le mardi 18 fév 2014 à 09:29

    Comme les Américains, ils persécutent ceux qui ne pensent pas comme eux. Politique sioniste et totalitaire.