En Islande, même le commentateur est incroyable

le
0

GUDMUNDUR Benediktsson devient au moins aussi connu que les joueurs islandais. Le commentateur de la télévision nationale, 41 ans, symbolise la folie douce (ou furieuse, selon les moments) qui s'est emparée de l'île. Déjà lors de la qualification face à l'Autriche (2-1), il avait littéralement craqué sur le second but de son pays, permettant aux Vikings de poursuivre leur route en 8 e de finale. Lundi, contre les Anglais, Gummi Ben (son surnom) a réédité sa performance extatique, se lançant dans une transe, la voix déformée et aussi aiguë qu'un crissement de fourchette dans une assiette. Il affirme qu'on ne le verra jamais hurler dans la rue... La séquence a fait plusieurs centaines de milliers de vues sur les plates-formes en ligne et peut être traduite de cette manière : « [les bras en l'air] On va à Paris !!! On ne rentrera jamais à la maison !!! [les mains sur la tête] Regardez ça ! Regardez ça ! Je n'y crois pas. Je n'en crois pas mes propres yeux. Ne me réveillez jamais ! Ne me réveillez jamais de ce rêve. [les bras de nouveau levés] Sifflez tout ce que vous voulez, Anglais, l'Islande va au Stade de France. Vous pouvez rentrer à la maison ! Vous pouvez sortir de l'Europe, vous pouvez aller où vous voulez ! Angleterre 1 - Islande 2 ! Le conte de fées continue ! » Pourtant, Benediktsson n'avait pas que des raisons de se réjouir. Car l'homme, en plus d'être commentateur, occupait également des fonctions d'entraîneur adjoint du KR Reykjavik, le plus grand club du pays. Un poste duquel il a été limogé, comme le reste du staff, après de mauvais résultats. Avant sa double reconversion, il était un attaquant reconnu. Il a effectué la majeure partie de sa carrière au KR, mais aussi quelques années en Belgique, et a porté le maillot de la sélection nationale à dix reprises (2 buts). Son fils de 19 ans, Albert Gudmundsson, est actuellement au ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant