En Iran, le défi de la sauvegarde du régime

le
0
Le pouvoir iranien cherche à trouver une face acceptable par une majorité d'Iraniens, afin de récréer un lien avec la population.

Envoyé spécial à Téhéran

Dans son bureau des quartiers huppés de Téhéran, Kanani Moghadam a beau s'adonner avec brio à l'art persan de la dissimulation, cet ancien gardien de la révolution peine à masquer ses craintes. «La guerre est entre nous. Nous faisons face à la plus grave crise depuis la révolution de 1979», reconnaît ce compagnon de route de l'ayatollah Khomeyni, comme l'attestent les photos aux murs le montrant aux côtés du fondateur du régime révolutionnaire.

Comme beaucoup de ses anciens camarades, Moghadam, qui rentre d'un voyage d'affaires en France, s'est lancé, ces dernières années, dans l'industrie. Opposé à Ahmadinejad, cet ingénieur influent peut être classé parmi les conservateurs réalistes sur l'échiquier politique. Sans le dire bien sûr ouvertement, lui et ses amis se demandent comment ils peuvent sauver un régime, ébranlé par la contestation interne. «Avec Galibaf (le maire de Téhéran, NDLR), Larijani et Rezaïe (l'ancien che

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant