En Iran, amour et mariage parfois ne font pas bon ménage

le
3

Mahnaz a divorcé après s'être mariée trop tôt, le résultat selon elle de la pression d'une société iranienne conservatrice qui favorise le mariage mais qui oublie l'essentiel: l'amour. Son cas est loin d'être isolé en Iran, où le taux de divorce a atteint un record (21%) l'année dernière. REPORTAGE - Durée: 02:13

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gacher le mardi 26 aout 2014 à 10:40

    Le mariage est devenu un outil pour faire des enfants. ils ne sont parfois même pas encore nés que le mari demande le divorce. Autrefois cela était condamné, personne n'aurait osé. Aujourd'hui, tout le monde s'en fout, mais les gamins payent la note, et ça finit souvent mal à l'adolescence.

  • 92fra100 le mardi 26 aout 2014 à 10:27

    Le taux de divorce en région parisienne est à plus de 50% ! L'Iran bat des records avec 21%! Ah bon ?

  • jodo10 le mardi 26 aout 2014 à 10:16

    Nous on favorise le divorce et l'adultere, juste a voir le nombre d'enfants divorces dans les classes, c'est impressionnant qu'on oublie le plus important... mais donner des lecons ca on oublie pas