«En inventant des mots, il s'agit de faire passer la pilule»

le
0

INTERVIEW - Christian Delporte, professeur des universités en histoire contemporaine et spécialiste de la communication politique, décrypte la novlangue socialiste.

LE FIGARO - Créée par George Orwell pour «1984», la novlangue, incarnation de la double pensée, consiste à inventer des mots empêchant tout germe de contestation future. Une définition qui colle à la novlangue socialiste?

Christian DELPORTE - La novlangue politique est une variante de la langue de bois, avec une ambition particulière: enlever tout clivage, donner l'impression de rassembler tous les citoyens. C'est un rideau de fumée. En inventant des mots, il s'agit de faire passer la pilule, de rendre apaisantes des situations désagréables ou impopulaires. C'est masquer par le langage, avec des formules positives, des réalités politiques difficiles pour les rendre acceptables auprès de l'opinion. «Flexibiliser» cache «faciliter le licenciement» par exemp...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant