En Inde, le commerce en ligne perce en zone rurale, au bénéfice de la poste

le
0
En Inde, le commerce en ligne perce en zone rurale, au bénéfice de la poste
En Inde, le commerce en ligne perce en zone rurale, au bénéfice de la poste

Surinder Singh Yadav a franchi le pas et acquis en ligne un pulvérisateur de peinture, rejoignant ainsi des millions d'autres adeptes du commerce en ligne de l'Inde rurale. Un coup de pouce bienvenu pour la poste indienne, qui est la plus grande du monde et en difficulté financière.Yadav, fonctionnaire de 48 ans installé à Ula Hedi, un village du Rajasthan (ouest), raconte que sa famille le pousse souvent à commander des produits vus lors d'une publicité à la télévision.L'apparition du commerce électronique a changé la façon d'acheter de cette famille qui, comme beaucoup d'Indiens des campagnes, vit loin d'une grande ville et a donc difficilement accès à certains biens.Chet Ram, le postier du district de Neemrana qui a livré le paquet de Yadav, parcourt entre trois et huit kilomètres par jour à vélo pour livrer ses paquets dans les villages."Ces entreprises (d'e-commerce) nous offrent une variété de produits que nous ne trouvons pas sur nos marchés locaux et une qualité à des prix compétitifs, avec une livraison à domicile", souligne Yadav.La poste indienne joue un rôle important en livrant dans les zones rurales les plus reculées et espère que la croissance du commerce en ligne va contribuer à son redressement.Elle a noué des accords avec 400 groupes d'e-commerce depuis deux ans, dont Amazon et le géant indien Flipkart, et livre ainsi tous leurs produits, du téléphone mobile au purin de vache.Son réseau de 155.000 bureaux employant 460.000 personnes lui permet de livrer dans les zones les plus lointaines, souvent situées à des centaines de kilomètres de la ville la plus proche."Jusqu'à récemment, les habitants de ces zones rurales avaient des aspirations mais aucun moyen d'accéder au marché", relève Kavery Banerjee, secrétaire générale de la poste indienne, auprès de l'AFP."Nous livrons maintenant du prêt-à-porter féminin et les derniers gadgets électroniques même dans les régions les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant