En Inde, l'homosexualité redevient un crime

le
1
Un arrêt qui dépénalisait les relations homosexuelles a été cassé par la cour suprême.

En 2009, un arrêt du tribunal de New-Delhi dépénalisait les rapports sexuels entre adultes du même sexe au nom «des droits fondamentaux.» En effet, l'article 377 du code pénal de 1860, héritage de l'Inde victorienne, considère l'homosexualité comme un crime à «l'ordre naturel», passible d'une amende et de dix ans de prison. Si la décision de 2009 ne s'appliquait, d'un point de vue juridique, que dans la province de Delhi, elle était susceptible de faire jurisprudence dans le reste du pays. Le gouvernement fédéral l'avait même citée devant le Conseil de l'ONU, en gage de ses avancées en matière de droit humain.

Scandalisé, le très conservateur Parti du peuple indien (BJP), qui réunit plusieurs groupes religieux, s'est porté devant la Cour suprême. Mercredi 11 décembre, celle-ci a finalement choisi de casser l'arrêt, estimant que seul le Parlement avait autorité sur un ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M566619 le jeudi 12 déc 2013 à 01:26

    Chaque pays a le droit d'appliquer la législation qui est souhaitée par la majorité de la population. Il n'y a pas de vérité absolue qui viendrait on ne sait d'où et qui devrait s'imposer à la terre entière.