EN IMAGES. Tahiti sous les bombes

le
0
EN IMAGES. Tahiti sous les bombes
EN IMAGES. Tahiti sous les bombes

Plus connue pour ses plages de sable blanc et ses cocotiers, Tahiti est aussi une île riche en productions artistiques. Du 5 au 11 mai, elle a accueilli le premier festival international d'art graffiti, ONU'U 2014. Une belle rencontre entre Polynésiens et artistes internationaux... Gris, ternes et souvent sales..., les murs de Papeete, la capitale de Tahiti, étaient jusqu'alors insipides. Dans la rue, piétons ou automobilistes, rares étaient ceux qui levaient le nez de leurs pieds ou de leur volant. Désormais, il est impossible de conduire ou de marcher sans avoir la tête en l'air pour admirer l'énorme bernard-l'hermite, la gigantesque baleine, le cartoon géant ou les nombreuses et splendides vahinés qui charment les passants étourdis. Dans le cadre du premier festival international du graffiti ONO'U 2014, une quinzaine de graffeurs internationaux, des pointures du milieu, ont réalisé sur cinq jours dix fresques murales dans le centre-ville de Papeete. À la bombe ou à la peinture, les artistes ont laissé parler leur imagination. Certains ont choisi de représenter des symboles de la Polynésie française, d'autres ont préféré offrir leurs plus belles signatures. Tous ont attisé la curiosité des Tahitiens, nombreux à s'arrêter et à arracher quelques minutes à leur emploi du temps pour contempler ces oeuvres. "Ça met de la gaieté"Parmi eux, Metua, 55 ans. Bienveillant, l'homme a attendu le moment propice pour faire remarquer à l'artiste...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant