EN IMAGES. On peut déjà skier dans les Alpes !

le
0
EN IMAGES. On peut déjà skier dans les Alpes !
EN IMAGES. On peut déjà skier dans les Alpes !

Les températures sont douces mais la neige est pourtant là. Six stations d'altitude ont ouvert une partie de leurs pistes aux skieurs en ce week-end du 22-23 novembre, dans les Alpes, certaines en avance, afin de profiter des récentes chutes de neige.

Val Thorens (Savoie) plus haute station d'Europe (2.300 mètres), qui se targue de donner «le coup d'envoi des sports d'hiver en France» ne sera donc pas seule cette année. Comme prévu de longue date, elle a ouvert 15 pistes dès samedi soit 20% de son domaine skiable. «Le manteau neigeux est de 40 cm à 2 300 mètres et 60 cm à 3 200 mètres d'altitude», avançait la station dans un communiqué.

La station de La Clusaz (Haute-Savoie) a annoncé mercredi matin l'ouverture de la partie la plus élevée de son domaine skiable, qui culmine à 2 477 mètres, à tarif réduit. L'ensemble des pistes de la station du massif des Aravis, près d'Annecy, doit être accessible aux skieurs à compter du 20 décembre.

A Montgenèvre (Hautes-Alpes) les skieurs ont pu profiter dès ce week-end de «conditions de neige exceptionnelles sur plus de 900 m de dénivelé», selon un communiqué de la station. Le domaine d'altitude de la station située à la frontière italienne sera ensuite ouvert en continu à partir du 29 novembre.

L'Alpe d'Huez (Isère)  a ouvert huit pistes sur son domaine skiable d'altitude et son glacier, qui ont bénéficié d'«importantes chutes de neige de ces derniers jours», selon un communiqué. La station de l'Oisans, qui devait ouvrir le 6 décembre, fait état de 15 cm de neige en station (1 860 mètres) et 1,50 m au sommet du domaine skiable (3 300 mètres).

Courchevel (Savoie) a quant à elle ouvert gratuitement deux pistes samedi sur 900 mètres de dénivelé. Le lancement officiel de la saison y est prévu le 6 décembre.

A Tignes (Savoie) enfin, dont le glacier est accessible aux skieurs depuis le 4 octobre, la piste double M a ouvert samedi soit «1 400 m de dénivelé ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant