EN IMAGES. «Climate hope city» : la ville du futur imaginée par The Guardian et Minecraft

le
0
EN IMAGES. «Climate hope city» : la ville du futur imaginée par The Guardian et Minecraft
EN IMAGES. «Climate hope city» : la ville du futur imaginée par The Guardian et Minecraft

Aborder la grande question du changement climatique sous un nouvel angle, pour constamment réinventer les façons de parler d'environnement et toucher un plus large public. C'est mûs par ce défi que des journalistes du quotidien britannique The Guardian ont eu l'idée de faire appel à des «modélisateurs» du jeu vidéo Minecraft. 

Imaginer la ville verte parfaite

Les journalistes ont d'abord réfléchi à un modèle de la ville du futur. Habitat zéro carbone, jardins suspendus sur tous les toits, plants de fruits et légumes intégrés à la ville, aspirateur de CO2 sur les façades...

Le portrait-robot de la ville éco-responsable, intitulée la «Climate hope city», ne demandait plus qu'à prendre forme grâce aux possibilités qu'offre Minecraft. Très populaire, ce jeu de construction en ligne permet à ses utilisateurs de bâtir des villes entières (quand ce ne sont pas d'imposants châteaux médiévaux ou d'impressionnantes navettes spatiales) en déplaçant des cubes faits de différentes matières (pierre, béton, etc).

Futuriste et crédible

C'est à Adam Clarke, un célèbre joueur de Minecraft qui poste ses réalisations sur Youtube, que The Guardian a confié la tâche de modéliser la ville du futur. Ce dernier s'est entouré d'une équipe de cinq autre joueurs, et ensemble ils ont «bâti» la fameuse «Climate hope city», en s'inspirant notamment de «ce qui se fait aujourd’hui en matière d’architecture et de sciences du climat», a expliqué Adam Clarke. «Nous voulions que cette ville soit à la fois futuriste, optimiste et crédible», a-t-il ajouté.

A l'arrivée, la «Climate hope city» est donc une ville plutôt élégante, remplie de bâtiments intrigants, de canaux qui font respirer le paysage et de chemins permettant aux joueurs de visiter chaque coin de rue.En cherchant bien, on peut même y apercevoir les bureaux de The Guardian.

Faire un tour de la «Climate hope city» en vidéo ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant