En Haïti, l'ONU suspend sa présence au respect des urnes

le
0
La communauté internationale menace de se désengager de l'île si celle-ci continue à s'enfoncer dans la crise post-électorale. La publication des résultats est annoncée pour le 7 décembre.

L'ONU ne veut pas cautionner un nouveau déni de démocratie en Haïti. «Si la volonté populaire n'est pas respectée», a prévenu jeudi le chef de la mission onusienne dans le pays, Edmond Mulet, «la communauté internationale se retirera (...) et le pays ne bénéficiera pas de l'appui et de ressources internationales». «Si la volonté du peuple est respectée et reconnue par le Conseil électoral haïtien, il n'y aura aucun problème», a-t-il néanmoins promis.

Depuis dimanche, le pays attend la publication des résultats du premier tour des élections, annoncée pour le 7 décembre. Les Haïtiens ont été appelés à élire leurs députés et sénateurs, ainsi qu'à désigner un successeur au président René Préval. Mais sans attendre l'annonce des résultats, un groupe de douze candidats à la présidence exige l'annulation des élections présidentielle et législatives. Celles-ci ont en effet été marquées par des incidents meurtriers et, selon eux, par des fraud

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant