En Guyane, la guerre contre les orpailleurs

le
0
Après l'embuscade du 27 juin dernier, au cours de laquelle deux militaires français ont trouvé la mort en Guyane, la France a décidé de frapper les orpailleurs clandestins en pleine forêt.

Envoyé spécial en Guyane

L'hélicoptère Puma survole une mer d'arbres sans fin. À perte de vue, la forêt s'étend, sans repères, hors du temps. Puis, au bout d'une quarantaine de minutes, apparaît brusquement la zone où, le 27 juin dernier, au cours d'une véritable embuscade tendue par des orpailleurs clandestins, le caporal-chef Sébastien Pissot et l'adjudant Stéphane Moralia du 9e régiment d'infanterie de marine (RIMa) ont été tués et deux gendarmes grièvement blessés. C'est une minuscule clairière entourée de collines aux flancs plus ou moins déboisés par les chercheurs d'or. Situé à plus de 190 kilomètres de Cayenne, le site de Dorlin est l'un des plus riches et des plus convoités de Guyane avec un taux de 20 grammes d'or par tonne de roche extraite. Dorlin n'est pas simplement riche en or; c'est aussi l'une des zones les plus impaludées du pays.

Les garimpeiros sont prêts à nettoyer un site en quelques minutes dès qu'ils craignent l'arrivée des autorités françaises.
Les garimpeiros sont prêts à nettoyer un site en quelques minutes dès qu'ils craignent l'arrivée des autorités françaises.

Les garimpeiros sont prêts à nettoyer un site en quelques minutes dès qu'ils craignent l'arrivée des ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant