En Grèce, même les inspecteurs du fisc font grève

le
0
Ils protestent contre leurs baisses de salaires et un projet de mise sous tutelle de l'UE.

Grèves à répétition et manifestations en cascade, les inspecteurs du fisc grec sont en colère. Ils étaient quelques dizaines à manifester ce vendredi 21 septembre devant le ministère des Finances contre les nouvelles mesures d'austérité. «Nos salaires sont déjà amputés de 50 %, on va nous imposer la retraite à 67 ans et on nous demande encore plus de contrôles fiscaux. Un comble alors qu'il n'y a pas de volonté politique de lutter contre la fraude!», s'insurge Charalambos Nikolakopoulos, président de l'union des inspecteurs des impôts.

Considérée comme l'un des plus grands fléaux du pays, la fraude fiscale représenterait, selon les chiffres officiels, un manque à gagner pour l'État de 30 à 40 milliards d'euros par an. «Les différents services d'inspection fiscale ne sont pas reliés entre eux. Comment voulez-vous courir après les fraudeurs dans ces conditions?» reprend-il.

Alors que la Grèce est l'un des pays les plus touchés par la fraude fiscale, le

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant