En grande périphérie, le FN emporte la mise

le
0
INFOGRAPHIE - Une étude de l'Ifop montre la différence spectaculaire entre les grandes villes et leur environnement urbain.


Cliquez sur l'aperçu pour agrandir l'infographie.

Le centre contre la périphérie. Le vote en faveur du Front national ne peut plus aujourd'hui se résumer à une explication uniquement sociologique. Une des clés de compréhension du phénomène est à trouver dans la géographie électorale. Le lieu de résidence et sa distance par rapport à la grande ville à laquelle il est rattaché deviennent une clé d'explication. L'image d'un vote FN réduit aux quartiers populaires a vécu. C'est ce que montre une analyse de l'Ifop sur l'enjeu du «grand périurbain», les zones situées à 100 km des grandes métropoles.

Plus la résidence est éloignée du centre, plus le vote pour le FN est élevé. Cette année, le phénomène est encore plus marqué, avec un tassement de Marine Le Pen dans les villes de plus de 200.000 habitants, mais une très forte progression dans la grande périphérie. C'est dans les agglomérations situées au-delà des 30 km des grandes villes et jusqu'à

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant