En Géorgie, Sarkozy rappelle Moscou à ses engagements 

le
0
À Tbilissi, le chef de l'État a dénoncé les «menaces et intimidations» russes.

Nicolas Sarkozy a fait un triomphe vendredi, auprès de dizaines de milliers de Géorgiens rassemblés dans le centre de leur capitale Tbilissi, en dénonçant le non-respect par Moscou des accords qui avaient mis fin en 2008 à une offensive russe en Géorgie. Si le président français n'a pas nommé la Russie dans ses critiques, la cible était limpide. «La France ne se résigne pas au fait accompli», a-t-il dit, promettant de veiller à l'application des accords conclus sous son égide et clamant son attachement à l'intégrité territoriale de la Géorgie.

Trois ans après avoir négocié un cessez-le-feu toujours contesté, le chef de l'État a profité de la dernière étape de sa tournée dans le Caucase pour rappeler fermement la Russie à ses engagements, dénonçant ses «menaces et intimidations». Il a notamment critiqué le maintien, «à rebours des engagements pris», d'importantes forces militaires «de l'autre côté des lignes de séparation», en Ossétie du Sud e

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant