En France, les ventes de logements neufs continuent à progresser

le
0

Elles ont augmenté de 21,8% au deuxième trimestre par rapport à la même période de 2014. Une hausse qui concerne davantage les logements collectifs que les maisons individuelles.

Les ventes de logements neufs en France continuent à accélerer. Elles ont progressé de 21,8% au deuxième trimestre par rapport à la même période de 2014, confirmant le rebond amorcé au quatrième trimestre de l’an dernier, selon les données publiées mardi par le ministère du Logement et de l’Egalité des territoires. La hausse a davantage concerné les logements collectifs (+23,4%) que les maisons individuelles (+6,0%). Un total de 26.533 logements neufs ont été réservés sur la période avril-juin contre 21.784 un an plus tôt. Ce niveau est supérieur à ceux du premier trimestre (24.423) et du quatrième trimestre 2014 (24.673).

L’évolution sur douze mois constitue une hausse de 9,3%, à 95.071 logements. Dans le même temps, les mises en vente se sont établies à 24.557 unités sur le trimestre (soit une baisse de 3,9% par rapport au deuxième trimestre 2014), un total inférieur à celui des réservations qui permet aux promoteurs de résorber l’encours des logements proposés à la vente (une chute de 8,8%, à 97.486 logements).

Une forte hausse des réservations d’appartements

Au deuxième trimestre 2015, les réservations d’appartements s’élèvent à 24.500 unités, soit le plus haut niveau observé depuis la fin de l’année 2011! Par rapport au deuxième trimestre 2014, elles augmentent de 23,4%. Quels sont les types de biens les plus plébiscités? La tendance est particulièrement visible pour les studios (+ 36,8%), cible privilégiée des investisseurs. Parallèlement, les mises en vente diminuent quant à elles de 2,7% par rapport au deuxième trimestre 2014 et représentent 22.600 logements. Cela concerne surtout les appartements de grande surface, de trois pièces ou plus.

Quant aux maisons individuelles, les réservations sont en hausse de 6% par rapport au deuxième trimestre 2014, pour atteindre 2000 unités. Notons toutefois que le niveau des ventes de maisons individuelles reste inférieur à ceux observés en 2012 ou 2013. Les mises en vente poursuivent quant à elles leur recul (baisse de 15,9% par rapport au deuxième trimestre 2014). Elles s’élèvent à 1900 logements ce trimestre. Ce sont les grandes maisons (plus de quatre pièces) qui sont les plus touchées. Au final, l’encours baisse de 13,2 % par rapport au deuxième trimestre 2014, s’établissant à 9.200 logements en fin de trimestre.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant