En France, la construction de logements en hausse de 3%

le
0

Sur un an, les permis de construire accordés pour des logements neufs ont augmenté de 7,5%. En Île-de-France, les mises en chantier ont progressé de 24,5%, selon le ministère du Logement.

Les mises en chantier de logements neufs ont progressé de 3% en un an à 84.000, pour la période allant de janvier à mars, selon les chiffres publiés jeudi par le ministère du Logement qui confortent la reprise du début d’année. Les permis de construire accordés pour des logements neufs ont grimpé de 7,5% en un an à 93.500 durant la même période, ajoute le ministère. Par type de construction, les mises en chantier de logements ordinaires ont augmenté de 3,7% à 77.500 unités.

Celles des logements en résidence (pour seniors, étudiants ou dédiés au tourisme), un segment de niche qui fluctue davantage, ont en revanche diminué de 4,9% à 6.400 unités. Durant la période de douze mois achevée fin mars, les mises en chantier s’inscrivent en territoire positif avec une hausse de 3,1%, pour s’établir à 353.200. «Les tendances relevées au dernier trimestre 2015 se confirment», commente auprès de l’AFP Alexandra François-Cuxac, la présidente de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI).

Les permis de construire sont «toujours portés par le logement collectif (+12,2%) alors même que l’individuel groupé (lotissement, ndlr) est en forte baisse (-6,1%)», relève-t-elle. «Il y a eu une forte accélération de ces autorisations en janvier et en février, avec une pause en mars, mais cela aboutit à un total de 393.700 sur douze mois, soit le meilleur chiffre depuis août 2014», souligne-t-elle. «Si on est encore loin de l’objectif des 500.000 logements construits sur une année, force est de constater qu’on progresse», assure Alexandra François-Cuxac.

Hausse de 25,4% en Île-de-France

Pour les mises en chantier par région, c’est l’Ile-de-France qui profite le plus de cette tendance favorable, avec des logements commencés en hausse de 25,4% durant les 12 mois achevés à fin mars, à 66.800 unités. Elle est suivie par la Corse (+22,3% à 3.700) et les Pays de la Loire (+10,7% à 22.900). Le Nord-Pas-de-Calais-Picardie (-14,3% de chantiers débutés), Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine (-8,3%)et la Normandie (-7,8%) sont les mauvais élèves de cette catégorie.

En ce qui concerne les permis de construire, hormis la Corse, les régions les plus dynamiques au cours des douze derniers mois sont la Bretagne (+22,8%), l’Ile-de-France (+20%) et Provence-Alpes-Côte d’Azur (+15,1%). A l’inverse, les régions Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine(-8,7%), Nord-Pas-de-Calais-Picardie (-7,2%) et Centre-Val de Loire (-5,4%) sont en retrait en un an, selon le ministère du Logement.

Ce dernier a changé il y a un an sa méthodologie pour décompter les mises en chantier de logements neufs. La méthode avait conduit à comptabiliser plusieurs dizaines de milliers de logements supplémentaires par an ces dernières années. Désormais, le nombre des logements mis en chantier est estimé à l’aide d’un modèle statistique censé délivrer une information en temps réel de la conjoncture et fournir des résultats plus fidèles à la réalité du terrain.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant