En France, au mois d'août, on pensait que…

le
0
En France, au mois d'août, on pensait que…
En France, au mois d'août, on pensait que…

Par tradition, le mois d'août est celui de tous les fantasmes. Les effectifs sont tout frais, les nouvelles recrues séduisantes et les supporters peuvent se livrer à leurs propres pronostics. Quitte à avoir tout faux dix mois plus tard.

l'ASM allait claquer une saison plus que moyenne


Après être revenus de la Ligue 2 plus forts que jamais, les Monégasques entamaient cette saison dans la peau d'un ténor de la Ligue 1, qualifiés pour la Ligue des Champions. Seulement, voilà, avec un président devenu très Picsou dans son financement après ses déconvenues conjugales, le club de la Principauté changeait son fusil d'épaule dans sa façon de procéder. James Rodriguez au Real, Falcao à Manchester, l'ASM se séparait de ses deux principales stars. Pas de quoi nourrir de beaux espoirs pour la suite de la saison. D'ailleurs, tout le monde voyait alors l'ASM redevenir un club lambda, tout juste bon à errer dans le ventre mou du championnat. Mais peu importe si les atouts offensifs du club s'étaient envolés, Jardim, nouvelle tête pensante de l'équipe a prouvé que d'une belle défense peut découler de beaux résultats. Au final, une troisième place en championnat, une demi-finale de Coupe de la Ligue et un quart de finale de Ligue des champions perdu la tête haute face à l'un des futurs finalistes. Pas vraiment une saison d'équipe moyenne, hein.

Origi allait être un des attaquants phare de la L1


Au sortir d'une Coupe du monde où il a pu montrer ses talents de buteur, Divock Origi était projeté sous le feu des projecteurs, convoité par quelques unes des plus grosses écuries européennes. Et parmi elles, le Lillois a jeté son dévolu pour Liverpool. Mais après s'être engagé avec les Scousers, le Belge était prêté dans la foulée aux Dogues pour la saison. Alors forcément, après tout ça, on s'attendait à voir l'attaquant véritablement éclore sur les pelouses de Ligue 1, étaler son talent à la face de l'Hexagone. La vérité fut bien autre, malheureusement, puisque l'ancien joueur de Genk a été loin de confirmer les espoirs que les amateurs de football - le LOSC aussi - avaient placés en lui. Décevant, très rarement dans le ton, buteur qu'à seulement huit reprises, le Nordiste s'est, on peut le dire, quelque peu foiré. Espérons pour lui qu'il…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant