En forme ou à la traîne, la situation des grands noms de la high-tech mondiale

le
0
En forme ou à la traîne, la situation des grands noms de la high-tech mondiale
En forme ou à la traîne, la situation des grands noms de la high-tech mondiale

(AFP) - La saison des résultats d'entreprises bat son plein, et les géants du web connaissent des fortunes diverses, entre ceux qui ont le vent en poupe, comme Alphabet, et ceux qui semblent encore chercher un modèle économique, comme Twitter.Voici un panorama des principaux groupes mondiaux, parmi lesquels plusieurs mastodontes chinois, pas toujours très connus hors d'Asie.

Ceux qui ont trouvé leur voie

ALPHABET. Désormais plus grosse capitalisation boursière mondiale, la maison mère de Google dépense beaucoup dans ses paris à long terme (voitures autonomes sans chauffeur, santé connectée, accès internet par montgolfière), mais c'est largement compensé par les recettes publicitaires tirées des activités mobiles et en ligne, très rentables et quasi incontournables. Sept services dépassent en effet le milliard d'utilisateurs: le moteur de recherche Google Search, la messagerie Gmail, l'application de cartographie Google Maps, le site de vidéo en ligne YouTube, le système d'exploitation mobile Android, la boutique en ligne Google Play et le navigateur internet Chrome.

c.a. 2015: 75 milliards de dollars. capitalisation boursière: 537 milliards.

FACEBOOK. Le moteur de la publicité mobile tourne à plein pour le premier réseau social mondial crée par Marck Zuckerberg. L'action est à ses plus hauts niveaux et le réseau lui-même n'a jamais gagné autant d'argent avec ses 1,59 milliard d'utilisateurs. Il a ouvert les vannes publicitaires chez sa filiale de photos Instagram et met les bouchées doubles dans la vidéo. Il profite aussi de ses deux services de messagerie: Messenger et WhatsApp, tout en se positionnant aussi sur le long terme avec sa filiale de réalité virtuelle Oculus.

c.a. 2015: 18 milliards de dollars - capitalisation: 326 milliards.

AMAZON. Le géant de la distribution en ligne crée par Jeff Bezos ne cesse d'élargir son écosystème avec des incursions dans les appareils, la vidéo en ligne ou plus récemment les transports, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant