En faillite, Detroit vend des joyaux de son Institute of Arts

le
2
La Danse de mariage de Pieter Bruegel (100 à 200 millions de dollars)
La Danse de mariage de Pieter Bruegel (100 à 200 millions de dollars)

Déclarée officiellement en faillite en décembre dernier, avec une dette de plus de 18 milliards de dollars, la ville de Detroit envisage de vendre prochainement aux enchères une partie des oeuvres de son prestigieux musée, le Detroit Institute of Arts. 2 761 joyaux, estimés à une valeur globale de 866,9 millions de dollars par Christie's. La maison de vente a recensé les oeuvres dans un document, le Fair Market Value for Financial Planning.Parmi les oeuvres, qui ne représentent que 5 % des fonds du musée, onze toiles représentent à elles seules près de 75 % de l'estimation. Par elles, plusieurs chefs-d'oeuvre : - La Danse de mariage de Pieter Bruegel (estimé entre 100 et 200 millions de dollars)- Un autoportrait de Van Gogh (150 millions de dollars)- La Visitation de Rembrandt (90 millions de dollars- La Fenêtre de Matisse (80 millions de dollars)Reste que certains syndicats s'inquiètent d'un tel procédé, craignant en fait que l'argent issu de la vente ne serve à renflouer les caisses de la ville, plutôt qu'à alimenter les fonds de pension des employés de la municipalité.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M169421 le jeudi 9 jan 2014 à 08:10

    Si on regardait de plus prés l'endettement des communes en France. On est pas mieux, mais on a encore la perfusion pour l'instant. De plus, chez nous, c'est tabou!

  • M3182284 le mercredi 8 jan 2014 à 23:24

    Et oui, eux ne peuvent pas créer de la monnaie et donc l'endettement voit rapidement ses limites. A quand la grêve de la planche à billets?