En Europe, le grand duché profite de la décollecte sur les monétaires

le
0
(NEWSManagers.com) -

L' Observatoire de l'Epargne Européenne (OEE) a fait paraître, jeudi 3 février, l'édition de janvier 2011 de son " Tableau de bord trimestriel de l'épargne en Europe.

Concernant, la partie dédiée aux OPCVM, l' observatoire relève une hausse des encours d' OPCVM au 3ème trimestre.

Dans le détail, les fonds obligataires continuent d' attirer des souscripteurs avec plus de 37 milliards de souscriptions et les fonds actions sont sur un léger courant acheteur alimenté par les performances enregistrées sur les marchés au troisième trimestre et par un léger regain de l' appétit pour le risque des investisseurs.

Une classe d'actifs fait cependant exception : les fonds monétaires qui restent en décollecte de 16 milliards d' euros sur fond de marché monétaire toujours en proie à des inquiétudes sur les dettes souveraines et des taux monétaires bas. On note cependant que le rythme de décroissance s' est atténué au troisième trimestre, précise l'OEE.
En Europe, l'Observatoire note que le duché du Luxembourg enregistre les plus importantes souscriptions nettes d' OPCVM sur le troisième trimestre, alimentées par une collecte sur les fonds obligataires toujours aussi exceptionnelle (33,4 milliards d' euros). Après une décollecte massive sur les fonds monétaires au premier et deuxième trimestre, le troisième trimestre semble avoir marqué le pas, avec une décollecte de 0,3 milliards d' euros. Ce n' est pas le cas pour la France, où toutes les catégories de fonds sont en décollecte à l' exception des fonds Obligataires et où la forte décollecte depuis le dernier trimestre 2009 sur les fonds monétaires met à mal à l' ensemble de la collecte, avec des ventes nettes de près de 11 milliards en données corrigées des variations saisonnières, explique l'OEE.
En raison de la décollecte massive des fonds monétaires la part de marché de la France comme place de domiciliation poursuit sa chute. Le Luxembourg conserve sa position de leader des places de domiciliation, avec une part de marché qui gagne encore du terrain. Le Royaume-Uni continue sa progression au troisième trimestre 2010 avec d' importantes souscriptions nettes sur les fonds obligataires et actions, dans un contexte de marché très favorable. La décollecte sur les fonds monétaires n' a qu' un faible impact sur la collecte, du fait que la plupart des fonds de cette catégorie sont domiciliés à Luxembourg ou en Irlande.
A noter également que le secteur de la gestion en Italie est toujours en net recul avec des sorties nettes sur l' ensemble des fonds. De même, le secteur de la gestion espagnol a enregistré des sorties nettes sur toutes les catégories de fonds. Dans ce dernier cas, les craintes sur la dette espagnole et la solvabilité des banques ont également pu peser sur la collecte des fonds monétaires et obligataires.
Enfin, les fonds paneuropéens domiciliés à Luxembourg restent toujours aussi attractifs avec des souscriptions nettes positives, majoritairement sur les fonds obligataires. Les statistiques de commercialisation des fonds offrent un éclairage complémentaire dans les pays, tels que l' Allemagne et l' Italie, et confirme une part importante des produits distribués est domiciliée sur d' autres places.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant