En Espagne, les parents sacrifient l'argent de poche de leurs enfants

le
0
Avec un chômage de 26,2% et une austérité qui touche tous les postes de la dépense publique, les économistes se doutaient bien que les familles espagnoles regardaient de près chaque dépense.

C'est l'une des conclusions inattendues du rapport de l'Institut national de statistiques (INE) sur le budget des ménages espagnols. Avec un chômage de 26,2 % et une austérité qui touche tous les postes de la dépense publique, les économistes se doutaient bien que les familles espagnoles regardaient de près chaque dépense. Personne n'a été surpris d'apprendre que les Espagnols sortent moins au restaurant (ce poste a baissé de quelque 3000 euros par foyer en 2008 à moins de 2000 en 2012), qu'ils choisissent des produits moins chers au supermarché, qu'ils font rouler leur voiture quelques années de plus avant d'en changer... Et même, qu'ils se mettent massivement à confectionner eux-mêmes leurs cigarettes (la consommation de tabac à rouler a été multipliée par 18 entre 2...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant