En Equateur, après le séisme, le président promet des mois difficiles

le
0
Le président équatorien Rafael Correa en visite mardi 19 avril à Montecristi, une des villes de la côte pacifique frappée par le violent séisme de samedi 16 avril.
Le président équatorien Rafael Correa en visite mardi 19 avril à Montecristi, une des villes de la côte pacifique frappée par le violent séisme de samedi 16 avril.

Rafael Correa a annoncé mercredi de nouveaux impôts pour financer la reconstruction du pays. Les dégâts, estimés à trois milliards de dollars, pourraient plonger l’Equateur dans la récession.

Trois grosses secousses ont encore ébranlé la côte équatorienne mercredi 20 avril, soixante-douze heures après le tremblement de terre qui a tué plus 570 personnes, et fait 7 000 blessés, selon le dernier bilan officiel. Les répliques compliquent le travail des secouristes qui tentent de récupérer les cadavres encore sous les décombres, et affolent les survivants.

Absent du pays le jour du désastre, le président Rafael Correa a depuis passé trois jours et trois nuits sur le terrain. Il s’est rendu dans les villes touchées par le séisme. « Le leadership est important dans ces moments-là », a-t-il souligné, de retour à Quito mercredi.

Après avoir constaté la situation par lui-même, le chef de l’Etat a choisi de parler franc. « Le nombre de morts va encore augmenter » et les rescapés devront vivre sous tente « probablement pendant des mois ». Près de 2 000 bâtiments ont été endommagés et plus de 24 000 personnes vivent dans des abris. « La reconstruction prendra des années », a prévenu le président, qui s’est néanmoins voulu encourageant. « Nous allons pleurer nos morts. Et les larmes versées fertiliseront le sol du futur », a -t-il prédit. Il s’est félicité du travail des équipes de secouristes, du dévouement des médecins, de la solidarité démontrée par les Equatoriens, de « l’aide impressionnante » fournie par les pays voisins. « Nous allons nous en sortir », a-t-il affirmé à plusieurs reprises.

Trois milliards de dollars de dégâts Le président équatorien a estimé à q...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant