En Égypte, les Frères musulmans défient l'armée

le
0
Le candidat de la confrérie musulmane, Mohammed Morsi, revendique la victoire à la présidentielle.

Les Frères musulmans n'ont pas dit leur dernier mot. Acculés en fin de semaine dernière par la dissolution de la Chambre basse du Parlement, où ils occupaient près de la moitié des sièges, les responsables de la confrérie ont riposté lundi matin en revendiquant la victoire de Mohammed Morsi à l'élection présidentielle. Selon des résultats communiqués par son entourage, le candidat islamiste aurait obtenu plus de 52 % des voix. Une annonce que les partisans de son adversaire ont aussitôt contestée, dénonçant un «acte de piraterie» électorale et jurant que le général Ahmed Chafiq a lui-même recueilli entre 51 et 52 % des suffrages...

En communiquant ces résultats sans attendre leur proclamation officielle, prévue jeudi, les Frères musulmans ont à l'évidence cherché à prendre leurs adversaires de vitesse ainsi qu'à décourager un hypothétique coup de force du camp Chafiq, réputé proche des militaires. S'exprimant depuis l'élégante villa qui abri

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant