En Égypte, le procès de Morsi débute sous haute tension

le
0
Destitué par un coup de force de l'armée en juillet, le président islamiste est accusé d'«incitation au meurtre».

Le procès de l'ex-raïs islamiste Mohammed Morsi et de quatorze hauts responsables des Frères musulmans débute ce lundi dans un contexte particulièrement tendu. Il s'agit de sa première apparition publique depuis son éviction, le 3 juillet, par l'armée et sa détention dans un endroit tenu secret. Lors de cette audience placée sous protection renforcée, et qui devrait être retransmise sur la chaîne privée CBC, le premier président élu de l'après-Moubarak devra répondre à une accusation d'«incitation au meurtre» lors de manifestations contestant l'extension de ses pouvoirs en décembre dernier. La police a prévu de déployer 20 000 hommes dans la capitale égyptienne et 2 000 ambulances vont être mises à disposition en cas de troubles à travers le pays.

Le procès se tiendrait à l'académie de Tagamoa el Khames, à la périphérie du Caire, et non pas...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant