En Égypte, la surprenante percée de Hamdine Sabahi

le
0
Inconnu il y a encore quelques mois, le candidat nassérien est arrivé en troisième position du scrutin présidentiel.

Le Caire

Le sursaut a été immédiat et la réaction épidermique. Lundi soir, plusieurs milliers de révolutionnaires se sont rassemblés place Tahrir et dans les grandes villes du pays, après l'annonce officielle des résultats du premier tour de la présidentielle. Leur colère ciblait les deux finalistes: le candidat des Frères musulmans, Mohammed Morsi, arrivé en tête avec 24,3 % des suffrages, et son adversaire Ahmed Chafiq, éphémère premier ministre nommé pendant la révolution, qui a obtenu 23,3 % des voix. Refusant de choisir entre un candidat islamiste incarnant la rigidité et l'avidité de pouvoir de la confrérie et un «feloul», fidèle du régime autoritaire de Moubarak, beaucoup de jeunes exigent le retour dans la course à la présidentielle de Hamdine Sabahi, arrivé troisième en remportant plus de 20 % des suffrages.

Encore inconnu du grand public il y a quelques mois, le candidat nassérien a fait une percée inattendue. Opposant de longue date au rég

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant