En Égypte,la révolution agonise dans le sang

le
0

Une cinquantaine de personnes ont été tuées samedi dans les manifestations célébrant la révolte qui chassa Moubarak.

Trois ans après la révolution, c'est peut-être l'image qui résume le mieux le fonctionnement orwellien du nouveau régime égyptien. En ce samedi 25 janvier, triste anniversaire d'une révolte inédite qui chassa Moubarak, la chaîne télévisée CBC a divisé son écran en 24 cases diffusant, en direct, les vidéos des différents rassemblements pro-armée, comme autant de films issus de caméras de surveillance. Comble de l'absurde: ni les cortèges des activistes libéraux, ni ceux des Frères Musulmans - éphémères détenteurs d'un pouvoir dont ils ont, eux aussi, abusé - ne figurent au programme. Comme si le mariage entre propagande et censure avait éradiqué les derniers protestataires.

Malgré l'interdit de manifester, instauré par les autorités intérimaires, les nostalgiques de la place Tahrir sont pourtant descendus par centaines dans les rues du Cair...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant