EN DIRECT. VIDEO. Egypte : Morsi accusé de «complicité de meurtre et de torture»

le
3
EN DIRECT. VIDEO. Egypte : Morsi accusé de «complicité de meurtre et de torture»
EN DIRECT. VIDEO. Egypte : Morsi accusé de «complicité de meurtre et de torture»

Les rues égyptiennes semblaient plus calmes, lundi matin, après cinq jours extrêmement meurtriers. C'était sans compter un nouvel événement qui risque bien de relancer les vives tensions entre pro et anti-Morsi, le président déchu par l'armée le 3 juillet. Peu après 9 heures, l'attaque de deux minibus de policiers à la roquette a fait 25 morts et deux blessés parmi les forces de l'ordre dans le Sinaï. A la mi-journée, deux autres policiers ont été tués dans la même région.

La veille, les Frères musulmans paraissaient pourtant avoir fait un pas en arrière, refroidis par le discours très ferme du général Abdel Fattah al-Sissi. Le chef de l'armée, qui s'exprimait pour la première fois depuis le début des affrontements, avait en effet menacé de représailles tous ceux qui viendraient troubler l'ordre imposé par ses troupes. Des paroles dont ne doutent plus ses adversaires qui, dimanche, n'ont pu que constater le décès de 37 détenus islamistes, asphyxiés au gaz lacrymogène pendant une tentative d'évasion. Or, selon le gouvernement, plus d'un millier de manifestants et cadres des Frères musulmans ont été mis en prison depuis mercredi. Craignant d'autres exécutions, le mouvement avait donc annulé plusieurs manifestations dans le pays. Au moins 800 personnes sont déjà mortes dans les affrontements, dont la grande majorité était des partisans islamistes.

Le pays est par ailleurs toujours sous état d'urgence et couvre-feu. L'armée bloque avec ses chars les grands axes de la capitale, tandis que le ministère des Biens religieux s'assure que les mosquées soient fermées en dehors des heures de prière.

>> Suivez minute par minute les événements de la journée:

20h30. Le groupe automobile américain General Motors (GM) décide de reprendre ses activités en Egypte. Malgré les troubles qui agitent le pays, la firme a annoncé la réouverture de son bureau du Caire et la reprise de ses opérations de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ppetitj le lundi 19 aout 2013 à 20:50

    Il va demander l'asile en France et Taubira va lui donner. Entre cousins c'est normal d'aider la famille....

  • eskimmo le lundi 19 aout 2013 à 11:53

    Ha on risque quoi de plus que le bordaile existant ?

  • jobico le lundi 19 aout 2013 à 11:49

    si on pouvait aussi expulser les pro morsi qui on manifester hier à paris...