EN DIRECT. Valls à La Rochelle : «Je suis là dans un esprit de rassemblement»

le
19
EN DIRECT. Valls à La Rochelle : «Je suis là dans un esprit de rassemblement»
EN DIRECT. Valls à La Rochelle : «Je suis là dans un esprit de rassemblement»

Journée à rebondissements dans la cité corsaire. Normal, car «La Rochelle, c'est un moment de débat», selon le Premier ministre, Manuel Valls. Sauf que cette édition 2014 de l'université d'été du Parti socialiste, qui s'est ouverte vendredi, s'avère particulièrement houleuse. Une semaine après les critiques d'Arnaud Montebourg à propos de la politique conduite par le duo Hollande-Valls qui ont entraîné la chute du gouvernement, le PS se déchire.

Ce samedi, la deuxième journée a commencé avec les remous des «frondeurs», bien déterminés à se faire entendre. Ces parlementaires, qui contestent la ligne gouvernementale en matière de politique économique, ont lancé ce samedi matin leur collectif «Vive la gauche», en présence d'une invitée de marque : la garde des Sceaux, Christiane Taubira, fraîchement reconduite au gouvernement.

Les regards se sont aussitôt tournés vers Manuel Valls, qui a préféré jouer l'apaisement. «La cohérence, la clarté, voulues par le président de la République ne sont pas mises en cause», a-t-il assuré dès son arrivée en gare de la Rochelle. 

Cet incendie à peine éteint, un autre partait de... Lille (Nord). Depuis son Beffroi, voilà que Martine Aubry s'est mise à donner de la voix contre le recul sur l'encadrement des loyers annoncé la veille par le chef du gouvernement. De quoi électriser un peu plus le traditionnel rendez-vous de rentrée des socialistes.

>> Suivez en direct les événements de ce samedi :

18h39. «Unité, rassemblement, confiance en soi.» Ce sont les trois principes qui doivent prévaloir, selon Manuel Valls, qui s'affiche dans les rues de La Rochelle au côté de la nouvelle ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem.

18h31. Pierre Laurent sonne la charge «2012 avait en quelque sorte établi un contrat avec les Français», juge le secrétaire national du PCF. «Aujourd'hui, il n'est plus rogné de partout, ce contrat, il vient ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • AMOUR123 le samedi 30 aout 2014 à 20:30

    Possible knbskin, à ceci près que je ne crois pas une seconde que le gouvernement Valls2 puisse réussir (au plan économique bien sûr) et tenir jusqu'en 2017. Donc Pépère dissoudra bien avant pour rééditer le coup du miteux.

  • M3182284 le samedi 30 aout 2014 à 20:28

    TaubiRAT ne quitte pas le navire, dommage

  • knbskin le samedi 30 aout 2014 à 19:31

    En plus, déclencher la dissolution est la seule chance de la gauche de rééditer le "coup de Mitterradn" en 1986-88 ... :)

  • knbskin le samedi 30 aout 2014 à 19:29

    Je pense qu'il faut bien avoir dans l'idée que ces gens se fichent éperdument de la France et pensent AVANT TOUT à leur gamelle. Ils peuvent arriver à penser que leur gamelle est mieux assurée dans un parti d'extrême gauche. Tout ce bouzin est ateint du "syndrome Gorbatchev" ... ;)

  • knbskin le samedi 30 aout 2014 à 19:28

    Pas sûr, AMOUR123 (Bonsoir !) ... Certains députés (en tout cas un nombre suffisant) peuvent penser qu'ils garderont mieux leur siège en prenant une posture "de gauche" devant les électeurs, plutôt qu'en restant dans le parti. En fait, tout dépend de leurs anticipations. Ils peuvent craindre de se faire laminer en 2017 en suivant Valls, et espérer rebondir avec une scission de parti dirigé par Aubry / Hamon / Montebourg / Mélenchon ... :D

  • AMOUR123 le samedi 30 aout 2014 à 19:06

    ../..Le seul élément qui puisse amener une dissolution c'est l'effondrement économique et social du pays; ce qui est tout à fait plausible à mon avis à partir de la mi-2015.

  • AMOUR123 le samedi 30 aout 2014 à 19:06

    knbskin bonjour, je pense comme vous que Valls n'a aucune majorité pour mener son action mais qu'il peut y arriver car les socialos ne lâcheront jamais le pot de confiture. Et ils savent TOUS parfaitement qu'en cas de dissolution ils se feront vitrifier aux élections. Donc ils vont geindre, pleurnicher, faire des moulinets et ils avaleront couleuvre sur couleuvre en votant comme un seul homme tout ce que décideront valls et pépère../..

  • muck12 le samedi 30 aout 2014 à 18:34

    c et fini la gauche implose

  • knbskin le samedi 30 aout 2014 à 18:24

    Sur les députés "de gauche", il doit y en avoir au moins les deux tiers qui sont d'accord avec Montebourg / Taubira / Hamon ... pour laisser filer la dépense publique - et qui ne se représenteront devant les électeurs qu'avec ce "viatique" ... ;)

  • frk987 le samedi 30 aout 2014 à 18:24

    Manolo, retourne en Espagne, t'as rien à fiche en France comme premier ministre......