EN DIRECT. Syrie : le Parlement britannique rejette la motion de Cameron

le
12
EN DIRECT. Syrie : le Parlement britannique rejette la motion de Cameron
EN DIRECT. Syrie : le Parlement britannique rejette la motion de Cameron

Ils ont été les premiers à renforcer leur présence militaire en Méditerranée et à appeler la communauté internationale à agir en Syrie mais les Etats-Unis ont semblé faire, dans un premier temps ce jeudi, un pas en arrière. La veille, le président Barack Obama assurait ne «pas avoir pris [sa] décision» quant à une éventuelle intervention contre le régime de Bachar al-Assad, soupçonné d'une attaque meurtrière à l'arme chimique le 21 août dans la banlieue de Damas.

Dans la soirée, la Maison Blanche a néanmoins laissé entendre que le président américain se réservait le droit d'agir unilatéralement contre le régime syrien, alors que le Conseil de sécurité de l'ONU s'est à nouveau réuni -durant à peine 45 minutes- sans faire de progrès dans les discussions. Pas de convergence de vues entre Moscou, soutien de Damas, et les trois pays (Etats-Unis, France, Royaume-Uni) qui se préparent à une éventuelle opération militaire.

Le Premier ministre britannique David Cameron tentait, de son côté, de convaincre des députés sceptiques de la nécessité d'intervenir en Syrie. En vain. Le Parlement a rejeté sa motion sur une action militaire.

En France, le gouvernement se tient «prêt» depuis plusieurs jours. L'une des plus modernes frégates françaises, le Chevalier Paul, a quitté ce jeudi matin Toulon (Var) pour le large syrien. Antiaérienne, elle pourrait servir à protéger les bombardiers français et alliés. Par ailleurs, le Parlement français est convoqué en session extraordinaire mercredi prochain, sans que cela ne «préjuge aucunement» d'une éventuelle intervention, selon le gouvernement.

Du côté syrien, l'opposition attend avec impatience les décisions occidentales. Dans les locaux du «Parisien - Aujourd'hui en France» mercredi, le président de la Coalition nationale des forces de l'opposition, Ahmad Jarba, a souhaité une «frappe punitive» contre Bachar al-Assad et son jugement par la Cour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • baljo le jeudi 29 aout 2013 à 23:16

    Aux premières pertes le pingouin va se retrouvé tout seul comme un kon. Notre contingent au Liban sera exposé comme jamais. La débandade n'est plus très loin.

  • cavalair le jeudi 29 aout 2013 à 20:43

    J'espere que Putin va mettre son veto

  • nebraska le jeudi 29 aout 2013 à 18:00

    FAFA va payer un appartement de 7 millions à Assad aussi ??

  • LeRaleur le jeudi 29 aout 2013 à 17:53

    Fafa et son blabla habituel.

  • M7446365 le jeudi 29 aout 2013 à 15:27

    Notre islamiste Hollande est comme un caniche dans une meute de chien ( ou une de nos racaille dans la banlieue) ca aboie tres fort. Mais des que les mastiffs quittent la meute notre petit caniche se roule en boule et gémie

  • dotcom1 le jeudi 29 aout 2013 à 15:08

    Il va faire quoi ce tueur contre des missiles qui arriveront sur son groin plus vite que la vitesse du son?

  • nebraska le jeudi 29 aout 2013 à 15:07

    1 guerre est 1 guerre .

  • nebraska le jeudi 29 aout 2013 à 15:07

    Mais que faisait donc l'onu lors des guerres napoléoniennes ou encore en 39/45 ??? Et durant la guerre de 100 ans ???

  • nebraska le jeudi 29 aout 2013 à 15:06

    Il a bien raison le brave homme de se défendre.

  • mipolod le jeudi 29 aout 2013 à 12:19

    Il y a pas mieux à faire : Marseille par exemple où il faudrait s'occuper de l'islamiste rampant et de ses membres, les mêmes que les rebelles syriens !