EN DIRECT. Primaire PS à Marseille : Carlotti et Mennucci main dans la main

le
36
EN DIRECT. Primaire PS à Marseille : Carlotti et Mennucci main dans la main
EN DIRECT. Primaire PS à Marseille : Carlotti et Mennucci main dans la main

A Marseille, une ministre éliminée, des soupçons de clientélisme lors du vote, des problèmes dans les listes d'émargement... Le scénario du premier tour de la primaire PS dans la cité phocéenne dimanche a été riche en rebondissements. La sénatrice Samia Ghali a créé la surprise en arrivant en tête de la première manche (25,25% des voix), devant le député Patrick Mennucci (20,65%). Favorite du scrutin, Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion, n'est pas passée (19,52%). Dimanche prochain sera désigné entre les deux finalistes le candidat socialiste chargé de ravir la mairie l'an prochain à Jean-Claude Gaudin (UMP), probable candidat à sa succession.

L'organisation du vote, placée sous l'égide de la Haute autorité pour les primaires (HAP), s'est voulue exemplaire, mais l'ambiance a été électrique tout au long de la journée entre les candidats, dans une fédération minée par les affaires et les rivalités et placée sous tutelle en mars. La ministre a vivement dénoncé «un fonctionnement à plein régime du clientélisme. Personne n'avait vu jusqu'à présent ce système fonctionner avec une telle puissance, un tel sentiment d'impunité, à la vue de tous, avec des dizaines de minibus qui sillonnent la ville, des échanges d'argent, toute une organisation que j'ai envie de qualifier de paramilitaire», a-t-elle asséné.

Dès la mi-journée, certains avaient dénoncé l'organisation de covoiturages ou de transports collectifs, notamment par Samia Ghali. D'autres candidats ont signalé des problèmes dans les listes d'émargement. Par exemple, dans le 13e arrondissement, au moins 700 électeurs ont été oubliés. Lundi matin, la tension est toujours aussi vive, même si les ténors du PS tente d'étouffer la polémique.

>>Vivez, minute par minute, les réactions aux événements et résultats d'hier :

>> EN SAVOIR PLUS. Qui sont les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • d.gui44 le lundi 14 oct 2013 à 18:40

    mémé c'est fini,il faut rentrer à paris maintenant.

  • ppetitj le lundi 14 oct 2013 à 18:12

    Il faut que les battus donnent des consignent de votes aux militants PS car les pauvres ne réfléchissent pas tout seul. C'est beau la démocratie PS ou les voix appartiennent aux élus et pas aux votants....

  • Gary.83 le lundi 14 oct 2013 à 17:51

    et dire qu'ils avaient critiqué les primaires UMP !!! ah ah ah ! et c'est pas fini !!

  • M6486201 le lundi 14 oct 2013 à 17:23

    Le gros lard va bouffer la beurre

  • M1343167 le lundi 14 oct 2013 à 16:02

    Il s'est "autosuicidé" chez nous!!!

  • M3435004 le lundi 14 oct 2013 à 15:51

    Ce n'est plus un couac, ce n'est plus une cacophonie, c'est bien plus qu'une pétaudière ! Le PS est devenu une petite république bananière à lui tout seul. TAUBIRAT peut chanter Juanita Banana !

  • M1343167 le lundi 14 oct 2013 à 15:31

    Carlotti, la ministre du président, qui lui renouvèle sa confiance malgrès la "matsade"(=rouste, raclée, branlée...), prise hier... encore une belle faiblesse du chef de l'état.

  • Gary.83 le lundi 14 oct 2013 à 15:30

    au fait qui paye ces primaires ? (je parle des élections) pas de candidats !!! quoique !

  • 2445joye le lundi 14 oct 2013 à 15:27

    Ah! Quand même! Enfin! On avait l'impression que les tricheries électorales font tellement partie de la normalité à l'UMP ou au PS qu'il était incongru d'en parler. Mais mon petit doigt me dit que madame Carlotti va la boucler.

  • Gary.83 le lundi 14 oct 2013 à 15:22

    Nollandouille et Zaïro ont le courage de 2 lapins, le jour de l'ouverture de la chasse !!