EN DIRECT. Hollande nomme Valls à la tête d'«un gouvernement de combat»

le
4
EN DIRECT. Hollande nomme Valls à la tête d'«un gouvernement de combat»
EN DIRECT. Hollande nomme Valls à la tête d'«un gouvernement de combat»

La réponse de François Hollande à la débâcle des municipales ne s'est pas fait attendre. Dans une brève allocution enregistrée, le chef de l'Etat a tiré les conséquences du verdict de la veille. Pressé de toutes parts - y compris dans son camp - de remanier sans tarder son gouvernement, mais aussi de changer de cap, le chef de l'Etat a annoncé dès ce lundi soir la nomination de Manuel Valls à Matignon.  

Conséquence directe : les deux ministres écologistes Cécile Duflot et Pascal Canfin ont annoncé dans la foulée qu'ils ne participeront pas à au premier gouvernement Valls.

>> QUESTION DU JOUR. Manuel Valls Premier ministre, est-ce un bon choix ?

Peu avant 18 heures, Matignon avait confirmé la démission de Jean-Marc Ayrault et de son gouvernement. Dans la matinée, le Premier ministre s'était entretenu durant deux heures avec le président de la République à l'Elysée. 

Après un bref hommage au sortant, le chef de l'Etat a reconnu qu'il était temps «d'ouvrir une nouvelle étape», avec «une équipe resserrée, cohérente et soudée, comment dire, un gouvernement de combat». Il s'agira pour la nouvelle équipe de travailler autour de trois axes : «redonner de la force à notre économie» ; «la justice sociale» ; «le pouvoir d'achat».

Ce lundi soir, il était surtout question pour François Hollande de montrer qu'il avait entendu le message des électeurs. Un message qu'il reçoit «personnellement». «Les choix que j'ai faits depuis deux ans ont été difficiles au regard de la gravité de la situation qui m'a été laissée. Je le savais et j'en assume la totale responsabilité. Mais, mon devoir, c'est de savoir dépasser les résultats immédiats pour inscrire mon action dans le destin d'un grand pays comme le nôtre», a-t-il estimé sans oublier de revenir longuement sur la performance réalisée par Front national dans «une France (qui) souffre de ses divisions».

>> L'allocution de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7523987 le lundi 31 mar 2014 à 23:30

    Quel combat ? de gladiateurs ?

  • M7523987 le lundi 31 mar 2014 à 23:29

    Le pire de tous !!! Aucune classe - nous serons encore plus la risée et il sera difficile de prendre au sérieux toute cette équipe même changée !!! Le mal est fait et c'est beaucoup trop tard !!!!!!!!!

  • mark92 le lundi 31 mar 2014 à 19:37

    Ou es tu manu manu ??? https://www.youtube.com/watch?v=XXuXoU0hEuk&list=RDXXuXoU0hEuk#t=0

  • mark92 le lundi 31 mar 2014 à 19:33

    Au secours manu manu réva. https://www.youtube.com/watch?v=XXuXoU0hEuk&list=RDXXuXoU0hEukRendez vous en direct à 20h ?? Pov cul, le discours est déja enregistré.