En dépit des sondages, Sarkozy y croit toujours

le
1
Donné en tête le 22 avril mais perdant face à François Hollande, le président croit pourtant qu'il saura reprendre l'avantage entre les deux tours.

Les nuages s'amoncellent sur cette fin de campagne. C'est dans la grisaille et sous une pluie fine et froide que Nicolas Sarkozy a repris la sienne, mardi à Drancy, après une pause de deux jours au cap Nègre (Var). Même s'il a l'air fatigué, un peu las parfois, il affiche la même détermination et la même confiance: «Je ne suis pas pressé, répond-il alors qu'on lui demande s'il a hâte d'arriver au premier tour. Je fais cette campagne avec beaucoup de bonheur. Les Français choisiront.»

Et pourtant. La dynamique de campagne du président-candidat semble marquer le pas, à moins de deux semaines du premier tour. Après avoir remonté dans les intentions de vote, jusqu'à prendre la tête du premier tour, Sarkozy se voit toujours systématiquement distancé au second tour. Selon un sondage Ipsos Logica Business Consulting publié mardi, le candidat PS serait élu avec 55 % des voix contre 45 %. D'autres sondages, à l'instar d'un Ifop Fiducial-Europe 1-Paris Match-Public Sén

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • puck le mercredi 11 avr 2012 à 11:00

    c'est vrai que les sondages sont fiables, ils donnaient Baladur vainqueur et jospin au 2° tour !